Carnet Yémen

Carnet de voyage au YEMEN par Philippe BICHON. Récit de 6 semaines seul en “Arabie heureuse” avec croquis, aquarelles et témoignages.

Carnet de route Yémen Philippe Bichon

Carnet de route Yémen 4 pages

format 17×22 cm
240 pages couleur
28 € (+ 4 € de participation aux frais d’envoi)

Payez par virement ou chèque
(RIB IBAN à consulter ici)
Remplissez et joignez ce bon de commande 
Ou
Payez en ligne par Carte Bleue ou Paypal en cliquant sur ce bouton


(indiquez moi par mail les prénoms pour les dédicaces)

Dans une édition très fidèle au carnet original, je partage mon récit «brut de voyage» avec ce sixième carnet de route entièrement réalisé sur place (texte et illustrations). Pour un confort de lecture, le texte a été retapé avec une police manuscrite proche de mon écriture. La spontanéité de mes croquis, aquarelles, récit et témoignages écrits en différents alphabets de la main des personnes rencontrées, transporte aussitôt le lecteur sur mes pas.

Si l’ «Arabia Felix» d’autrefois n’est plus tout à fait heureuse, elle étonne encore le peu de voyageurs qui osaient s’y aventurer par son architecture et son authenticité. Il régnait dans les rues de la ville de Sanaa ou dans les villages des djebels un vrai parfum d’aventure et bien loin des clichés, au cœur du souk ou dans les ruelles, l’hospitalité régnait. Peu de pays au monde possèdent une architecture traditionnelle aussi riche, la moindre ville, le moindre village regorge de trésors architecturaux. Il a même fallu inventer un mot pour caractériser ces « maison-tours » yéménites, qui se dressent tout en verticalité. Philippe, l’œil et le crayon exercés par ses années comme collaborateur d’architecte du patrimoine, retranscrit la finesse de cette architecture incroyable. J’ai parcouru l’ouest du pays 6 semaines seul en été 2009. Et j’y suis retourné un an plus tard, grâce à l’invitation du conseiller culturel de l’ambassade yéménite à Paris, qui a souhaité inviter 8 artistes européens pour peindre le pays durant 3 semaines. Dessiner permet de mieux s’imprégner des lieux, de rencontrer la population autrement. Mon carnet de route nous offre un regard sur ce pays extraordinaire méconnu, aujourd’hui sous les feux de l’actualité, et malheureusement inaccessible.

Je tiens quotidiennement un journal décrivant mes journées, y consigne mes impressions, les anecdotes… Je demande aux personnes croisées de m’écrire quelques phrases. Cela me permet d’immortaliser toutes mes rencontres avec autant de témoignages écrits dans une multitude de langues et d’alphabets. Les artistes réalisent parfois un dessin sur mon carnet et souvent ceux-ci me tirent le portrait. 

En 6 semaines, j’ai rempli 2 carnet constitués de 16 cahiers Canson de 16 pages 125 g de 17 x 22 cm. Inspiré par ce pays, j’ai réalisé près de 80 dessins sur le vif : croquis au feutre noir ou aquarelle. J’ai fait relier le carnet le dernier jour dans le souk de Sanaa par un petit artisan en l’habillant avec une ceinture traditionnelle de jambiya. 

Le carnet une fois de plus fut un formidable passeport tout au long du voyage, pour favoriser la rencontre et l’échange. Souvent le dessin m’aura amené à pénétrer l’intimité des locaux, délaissant l’étiquette de touriste pour venir partager quelques instants avec des gens touchants.

«On n’est pas dans un de ces beaux livres sur papier glacé à la maquette et au calibrage professionnels, mais bien dans le carnet de route encore plein de sable d’un amoureux du voyage ; un ami qui vous aurait prêté pour un temps ses précieuses notes, uniques et personnelles».
Libération – nov. 2014

Extrait :

« Passé Bab-el Yemen, la dernière porte subsistant des remparts, un véritable bond en arrière dans le temps s’opère. Comment ne pas rester ébahi devant ces maisons-tours et leur architecture fabuleuse ? Une telle harmonie se dégage de ces camaïeux d’ocre ornés de toutes ces décorations à la chaux sur les façades, aux formes géométriques variées, aux ouvertures toutes surmontées de qamareya, ces vitraux qui la nuit s’illuminent pour parfaire la magie. Les acteurs évoluant dans ce décor de mille et une nuits sont en adéquation parfaite : les hommes en djellabas blanches sous les vestes à l’occidentale et ornées de l’inévitable jambiya à la ceinture, tandis que les femmes voilées de noir ne laissent, au mieux, entrevoir que leurs yeux cernés de khôl. On est définitivement dans un autre monde. En m’enfonçant dans une échoppe ouverte sur la rue, je découvre un dromadaire faisant tourner un moulin à graines de sésame pour en faire de l’huile. De splendides minarets cylindriques élancés se dressent au détour d’une rue, aux motifs variés blanc et brique. En m’enfonçant dans le souk, l’encens et la myrrhe se mêlent aux épices pour ravir mes sens. Partout, les sollicitations sont chaleureuses et toujours dénuées d’intérêts financiers. Est-ce parce que le touriste se fait rare que les hommes ont conservé ici leur sens de l’hospitalité. 

La vue de ce nid d’aigle perché sur un piton rocheux vertigineux est à couper le souffle. En contrebas s’étalent les terrasses et quelques villages, et au loin, on aperçoit la falaise. Quel site incroyable ! Les maisons se confondent avec la roche et sont bâties au bord du précipice. Je me lance dans une aquarelle qui me permet d’en apprécier mieux la beauté et d’attendre que le soleil illumine l’ensemble. Le ciel est encore nuageux et la pluie se laisse deviner sur l’horizon. Quelques gamins approchent : «Kalam, bakchich, soura!». Je partage mes gâteaux et continue de peindre en leur compagnie. Le piton a l’air abandonné, mais j’aperçois soudain une femme parmi les habitations. Le lieu est fermé par une porte gardée, l’unique accès à ce perchoir… Je descends vers Hababa par la route et vue d’en-bas, la falaise est tout aussi impressionnante. La pluie se met à tomber et je n’ai aucun espoir de trouver un abri. Heureusement, un pick-up me prend dans sa benne et me dépose à ma destination. »

Carnet de route Yémen – Philippe Bichon

La composition des pages respecte au mieux le carnet original : 

Carnet publié
previous arrow
next arrow
Slider

Pour un confort de lecture, le récit a été retapé avec une police manuscrite proche de mon écriture, au nom prédestiné : Philippe !
Un numéro renvoie à la fin du carnet, à la traduction des témoignages écrits par les gens rencontrés.

Quelques autres dessins
previous arrow
next arrow
Slider


Quelques photos du globecroqueur en action
previous arrow
next arrow
Slider


Quelques rencontres autour du carnet
previous arrow
next arrow
Slider


Diaporam’oud YEMEN à Cugnaux (31) le vendredi 6 novembre 2020 & Exposition du 3 au 28 novembre 2020

Vendredi 6 novembre 2020 à 18h30 à la Médiathèque de CUGNAUX (31)
L’auteur y expose ses carnets de voyage du 3 au 28 novembre 2020

Dans le cadre du Festival Terres d’Ailleurs
Entrée : 3 € sur réservation – Renseignements : 05 81 60 82 62
Place Léo Lagrange 31270 Cugnaux


Philippe vous propose de découvrir le Yémen du bout de son pinceau avec un diaporam’oud : diaporama commenté en direct sur fond de sonorités orientales, jouées en direct sur son oud (luth arabe).

Ce montage numérique mêle photos, croquis et aquarelles extraits de son carnet de route réalisé sur le vif lors d’un voyage de 6 semaines en solitaire en été 2009. Photos, croquis, aquarelles et musique vous transporterons ainsi sur les pas du globecroqueur à la découverte de l’ “Arabie heureuse”. Si l’”Arabia Felix” d’autrefois n’est plus vraiment heureuse, elle étonnait encore il y a peu les voyageurs qui osaient s’y aventurer par son architecture et son authenticité. Il régnait dans les rues de la ville de Sanaa ou dans les villages des djebels un vrai parfum d’aventure et bien loin des clichés, au cœur du souk ou dans les ruelles, l’hospitalité régnait. Peu de pays au monde possèdent une architecture traditionnelle aussi riche, la moindre ville, le moindre village regorge de trésors architecturaux. Il a même fallu inventer un mot pour caractériser ces « maison-tours » yéménites, qui se dressent tout en verticalité.

Philippe, l’œil et le crayon exercés par ses années comme collaborateur d’architecte du patrimoine, retranscrit la finesse de cette architecture incroyable.
Dessiner permet de mieux s’imprégner des lieux, de rencontrer la population autrement.
Son carnet de route nous offre un regard sur ce pays méconnu, aujourd’hui sous les feux de l’actualité et désormais inaccessible. Le carnet de route correspondant à ce voyage a été publié et pourra être dédicacé par l’auteur ainsi que les carnets d’Ouzbékistan & Tadjikistan, Ethiopie, Iran, Birmanie et Inde Rajasthan.

Diaporam’oud YEMEN à Lourmarin (84) le mardi 25 août 2020

Je présente mon diaporam’oud YEMEN à Lourmarin (84) le mardi 25 août 2020.

A la découverte de l’ Arabie “heureuse”.
Diaporama (photos & dessins) commenté en direct sur fond de sonorités orientales, jouées en direct sur mon oud (luth arabe)
Montage extrait de mon carnet de route réalisé sur le vif lors d’un voyage de 6 semaines en solitaire en été 2009.

Participation “au chapeau” libre mais nécessaire 😉

affiche diaporamoud Yemen Lourmarin

Exposition “ETHIOPIE & YEMEN” à Lourmarin (84) du 22 août au 2 septembre 2020

Je participe à une exposition Ethiopie & Yémen à Lourmarin (84) du 22 août au 2 septembre 2020 en compagnie des ami.e.s et collègues carnettistes Pierre Croux, José-Marie Bel, Sylvie Ballester et Nicolas Roux.

Je serai présent du 22 au 25 août 2020 pour présenter mes carnets originaux et édités de ces 2 pays et dédicacer les autres bien sûr.

J’y présenterai un diaporam’oud Yémen le mardi 25 août à 18h30.

affiche expo Lourmarin

Diaporamoud YEMEN & Exposition à la Médiathèque de Muret (31) le 20 juin 2019

diaporamoud Yémen

Voici une belle occasion pour découvrir mon Diaporam’oud en région Toulousaine :
Jeudi 20 juin 2019 à 18h30 à la Médiathèque de MURET (31) 
J’y serai présent à partir de 17h. J’y expose mes carnets de voyage du 4 juin au 10 juillet 2019

Entrée : gratuite – Renseignements :  05 61 51 91 30
58 Rue Clément Ader, 31600 Muret

Philippe vous propose de découvrir le Yémen du bout de son pinceau avec un diaporam’oud : diaporama commenté en direct sur fond de sonorités orientales, jouées en direct sur son oud (luth arabe)
Ce montage numérique mêle photos, croquis et aquarelles extraits de son carnet de route réalisé sur le vif lors d’un voyage de 6 semaines en solitaire en été 2009. Photos, croquis, aquarelles et musique vous transporterons ainsi sur les pas du globecroqueur à la découverte de l’ “Arabie heureuse”.

Si l’”Arabia Felix” d’autrefois n’est plus vraiment heureuse, elle étonnait encore il y a peu les voyageurs qui osaient s’y aventurer par son architecture et son authenticité. Il régnait dans les rues de la ville de Sanaa ou dans les villages des djebels un vrai parfum d’aventure et bien loin des clichés, au cœur du souk ou dans les ruelles, l’hospitalité régnait. Peu de pays au monde possèdent une architecture traditionnelle aussi riche, la moindre ville, le moindre village regorge de trésors architecturaux. Il a même fallu inventer un mot pour caractériser ces « maison-tours » yéménites, qui se dressent tout en verticalité. Philippe, l’œil et le crayon exercés par ses années comme collaborateur d’architecte du patrimoine, retranscrit la finesse de cette architecture incroyable. 
Dessiner permet de mieux s’imprégner des lieux, de rencontrer la population autrement.

Son carnet de route nous offre un regard sur ce pays méconnu, aujourd’hui sous les feux de l’actualité et désormais inaccessible.

Le carnet de route correspondant à ce voyage a été publié et pourra être dédicacé par l’auteur ainsi que les carnets d’Ouzbékistan & Tadjikistan, Ethiopie, Iran, Birmanie et Inde Rajasthan. 

Diaporamoud YEMEN à Castelmaurou (31) – l’AlphaB Médiathèque


Voici une belle occasion pour découvrir mon Diaporam’oud en région Toulousaine :
Samedi 9 février 2019 à 17h à l’AlphaB Médiathèque de Castelmaurou (31)  

Entrée : gratuite – Renseignements :  05 61 37 60 99
1 A Route de Lapeyrouse, 31180 Castelmaurou.

Philippe vous propose de découvrir le Yémen du bout de son pinceau avec un diaporam’oud : diaporama commenté en direct sur fond de sonorités orientales, jouées en direct sur son oud (luth arabe)
Ce montage numérique mêle photos, croquis et aquarelles extraits de son carnet de route réalisé sur le vif lors d’un voyage de 6 semaines en solitaire en été 2009. Photos, croquis, aquarelles et musique vous transporterons ainsi sur les pas du globecroqueur à la découverte de l’ “Arabie heureuse”.

Si l’”Arabia Felix” d’autrefois n’est plus vraiment heureuse, elle étonnait encore il y a peu les voyageurs qui osaient s’y aventurer par son architecture et son authenticité. Il régnait dans les rues de la ville de Sanaa ou dans les villages des djebels un vrai parfum d’aventure et bien loin des clichés, au cœur du souk ou dans les ruelles, l’hospitalité régnait. Peu de pays au monde possèdent une architecture traditionnelle aussi riche, la moindre ville, le moindre village regorge de trésors architecturaux. Il a même fallu inventer un mot pour caractériser ces « maison-tours » yéménites, qui se dressent tout en verticalité. Philippe, l’œil et le crayon exercés par ses années comme collaborateur d’architecte du patrimoine, retranscrit la finesse de cette architecture incroyable. 
Dessiner permet de mieux s’imprégner des lieux, de rencontrer la population autrement.

Son carnet de route nous offre un regard sur ce pays méconnu, aujourd’hui sous les feux de l’actualité et désormais inaccessible.

Le carnet de route correspondant à ce voyage a été publié et pourra être dédicacé par l’auteur ainsi que les carnets d’Ouzbékistan & Tadjikistan, Ethiopie, Iran, Birmanie et Inde Rajasthan.