Festival “Lourmarin des carnets” à Lourmarin (84) les 19-20 septembre 2020 & diaporamoud Ethiopie

Je vous donne rendez-vous présent au​ Festival du carnet de voyage à LOURMARIN (84) les ​19-2​0​ septembre 2020 ​avec de très nombreux ​invités. J’aurai un stand avec mes carnets originaux et édités. programme complet ici​

J’y présente le dimanche 9h30-10h45 découvrir mon Diaporam’Oud “ETHIOPIE du bout de mon pinceau – voyage en Abyssinie et Harar “
Diaporama (photos, croquis, aquarelles) commenté en direct en jouant du ou​d enrichi d’une bande-son de chants orthodoxes (exceptionnellement pour ce pays)
​J’aurais plaisir à vous retrouver.
​Philippe Bichon

Festival “No Mad” à Cergy-Pontoise (95) les 29-30 août 2020

Je serai présent au​ Festival du voyage responsable​ No Mad Festival à ​CERGY-​PONTOISE les ​29-3​0​ août 2020 ​avec de très nombreux ​invités. depuis le 27 août. J’aurai un stand avec mes carnets originaux et édités. programme complet ici​

J’anime un atelier carnet de voyage, croquis sur le vif ​samedi à ​15h​
​CARNETS DE VOYAGE “ARCHI-FACILE” ! Voyager autrement ? Un carnet à la main c’est possible! Philippe vous invite à vous imprégner du décor du No Mad, et notamment, des remparts de la vieille ville de Pontoise qui dominent le site et qui seront un vrai régal à croquer et surtout à dessiner. Tarif : 20 €| Adulte RDV ACCUEIL DE L’OFFICE Samedi 29 août à 15 H Durée : 2h 👉Sur réservation : https://bit.ly/2DTbJOF
​J’aurais plaisir à vous retrouver.
​Philippe Bichon

Carnet Iran

Carnet de voyage en IRAN par Philippe BICHON. Récit d’un voyage de 5 semaines avec croquis, aquarelles et témoignages. 

Carnet de route Iran Philippe Bichon

Carnet de route Iran 4 pages

format 17×22 cm
216 pages couleur
28 € (+ 3 € de participation aux frais d’envoi)

Payez par chèque ou virement à BLEUEDITIONS
(RIB IBAN à consulter ici)
Remplissez et joignez ce bon de commande 
Ou
Payez en ligne par Carte Bleue ou Paypal en cliquant sur ce bouton


(indiquez moi par mail les prénoms pour les dédicaces)

Aquarelle place Isfahan Iran

Dans une édition très fidèle au carnet original, je partage mon récit «brut de voyage» avec ce quatrième carnet de route entièrement réalisé sur place (texte et illustrations). Pour un confort de lecture, le texte a été retapé avec une police manuscrite proche de mon écriture. La spontanéité de mes croquis, aquarelles, récit et témoignages écrits en différents alphabets de la main des personnes rencontrées, transporte aussitôt le lecteur sur mes pas.

La traduction de ces messages apparaît d’ailleurs à la fin de l’ouvrage, elle prend ici un sens particulier car les iraniens m’ont souvent donné un rôle de messager pour casser les clichés et idées reçues.
Le bleu des dômes des mosquées persanes illumine ce carnet, et si par mon métier j’ai principalement dessiné les splendeurs architecturales, la vie quotidienne se retrouve dans le récit. On découvre ainsi l’hospitalité persane dont j’ai pu profiter.

J’ai été attiré par ce pays à la suite de rencontres avec des voyageurs, et eu envie à mon tour de dépasser les clichés et idées reçues pour découvrir un autre pays que celui présenté par les médias. Au delà des gouvernements en place, mes voyages ont toujours été la recherche de rencontre humaine et partage culturel. Si mon humble témoignage peut adoucir les inégalités de ce monde et ouvrir les esprits, alors j’en serais heureux. 

De nombreux lecteurs m’ont dit avoir fait le voyage grâce à la lecture de mon livre, cela me réjouit grandement et nous avons du le rééditer pour la 3ème fois.  

En 5 semaines, j’ai rempli 2 carnets constitués chacun de 7 cahiers Canson de 16 pages 17 x 22 cm de 125g. Inspiré par ce pays, j’ai réalisé près de 60 dessins sur le vif : croquis au feutre, monochrome ou aquarelle. Ces carnets ont été reliés à Teheran, une calligraphie habille les couvertures.

Le carnet une fois de plus fut un formidable passeport tout au long du voyage, pour favoriser la rencontre et l’échange. Souvent le dessin m’aura amené à pénétrer l’intimité du foyer, délaissant l’étiquette de touriste pour venir partager quelques instants ou quelques jours avec des gens touchants.

« Votre carnet, votre récit et vos illustrations m’ont fait penser à ces ouvrages du 19ème siècle que tout explorateur avait à cœur de tenir ; grâce à eux et à vous, les pays visités nous sont devenus familiers et proches. »
Claude Michelet – écrivain

carnet Iran édité couverture et pages

La composition des pages respecte au mieux le carnet original : 

carnet Iran édité couverture et pages
 
Carnet publié

previous arrow
next arrow
Slider

Pour un confort de lecture, le récit a été retapé avec une police manuscrite proche de mon écriture, au nom prédestiné : Philippe !
Un numéro renvoie à la fin du carnet, à la traduction des témoignages écrits par les gens rencontrés.

 
Quelques autres dessins
previous arrow
next arrow
Slider


Quelques photos du globecroqueur en action
previous arrow
next arrow
Slider


Quelques rencontres autour du carnet
previous arrow
next arrow
Slider

Extrait :

« Puis c’est la visite du bazar, un des plus pittoresques du pays : magnifique, avec son toit constitué de dizaines de coupoles de briques jaunes, parfois sobrement décorées de faïence bleue. Les étals d’épices retiennent particulièrement mon attention. Ils n’ont rien à envier à ceux d’Inde ou d’Egypte, et je ne me lasse pas d’admirer tous ces tas colorés et odorants ! Nous atteignons le Serai Mushir, un ancien caravansérail situé au cœur même du souk. Une belle cour rectangulaire avec au centre un bassin d’une eau bien verte, encadré d’orangers. Nous grimpons à l’étage où une coursive dessert d’autres boutiques. C’est là que nous surprenons trois étudiants en architecture, en pleine séance de croquis ! Ils ne parlent pas anglais et la présence de Pari m’est précieuse pour cette rencontre vraiment géniale. Je m’installe parmi eux pour croquer à mon tour. Ils n’arrêtent pas de plaisanter ; la jeune étudiante est vraiment très souriante. Ce que j’apprécie en Iran (malgré les foulards et les tchadors), c’est la mixité qui fait défaut dans beaucoup de pays musulmans.»

Carnet de route Iran – Philippe Bichon

Stage carnet de voyage

Pourquoi faire un stage de carnet de voyage ?

Ces séjours s’adressent aux confirmés ou débutants. Il est évident que voyager avec un carnet nous fait voyager autrement. Le dessin oblige à se poser et donc à mieux s’imprégner des lieux traversés. On ne voit plus, on observe. On ne traverse plus les lieux, on les vit. Et le temps amène la rencontre avec les locaux et le partage. 

Devant la demande, je me suis mis à proposer des stages. Mais plus que de véritables stages, je vous invite à vous balader avec moi au rythme du dessin sur le vif et l’aquarelle. Je serais là pour vous guider et vous aider à réaliser au mieux votre carnet de voyage. Mes années en agence d’architecture devraient vous aider à appréhender la perspective, la composition, chacun se fera plaisir avec le niveau qu’il possède. Les stages que j’anime depuis 8 ans au Maroc avec mon fidèle ami guide Youssef SABER s’inscrivent dans ce désir de partager ma passion : découvrir un pays le pinceau à la main, s’imprégner pleinement du décor et s’ouvrir à la rencontre.
 
Au delà d’un stage, il s’agit avant tout de partager un voyage au rythme du carnet qui se remplit. Dessiner, oui, mais aussi randonner pour découvrir un coin authentique et rencontrer une population accueillante. Je pourrais rajouter aussi, se régaler des délicieux plats de Moustafa le cuistot, se marrer, chanter…

Présentation détaillée dans les pdf ci-dessous (conditions et tarif)

Stage carnet de voyage
stage vallee des roses 2019 Maroc
stage Maroc Automne 2020

Les stages prévus au printemps ne pouvant se réaliser à cause de la situation exceptionnelle que nous vivons.
Je vous propose à l’automne 3 stages dans le Haut Atlas et sud marocain :
Toutes sont des randonnées itinérantes avec guide, cuistot et muletiers.

  • Vallée des Aït Bougmez : du 26 septembre au 3 octobre 2020 Annulé
  • Vallée de l’Ounila (et non Ourika) : du 3 au 10 octobre 2020
  • Vallée de l’Ounila (et non Ourika) : du 17 au 24 octobre 2020 (vacances scolaires)

Les vallées du Drâa et des Roses, initialement prévues, sont reportées à Avril 2021.

Voir le programme détaillé, dans les fiches téléchargeables ci-dessous…
Envoyez-moi un mail avant toute inscription…

Vallée des Aït Bougmez

du 26 septembre au 3 octobre 2020
Annulé

Stage Maroc Bougmez Automne 2020
logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Vallée de l’Ounila

du 3 au 10 octobre 2020

Stage Maroc Ounila Automne 2020
logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Vallée de l’Ounila

du 17 au 24 octobre 2020

Stage Maroc Ounila 2 Automne 2020
logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Ces stages suivants sont annulés en raison de la situation exceptionnelle engendrée par le Coronavirus…

Vallée du Drâa

du 4 au 11 avril 2020
Annulé

logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Vallée de l’Ounila

du 11 au 18 avril 2020
Annulé

stage carnet de voyage maroc ounila 2020
logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Vallée Aït Bougmez

du 18 au 25 avril 2020
Annulé

stage carnet de voyage maroc bougmez 2020
logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Vallée des Roses

du 25 avril au 2 mai 2020
Annulé

stage carnet de voyage maroc vallée des roses 2020
logo pdf


Télécharger le pdf de présentation

Conférence musicale Diaporam’oud

Je présente un diaporama – conférence musicale sur fond de sonorités orientales, joué en direct sur mon oud (luth arabe) tout en commentant. J’ai trouvé un mot pour ma présentation : le “diaporam’oud“.
Ce montage numérique mêle photos, croquis et aquarelles extraits de mon carnet de route réalisé sur le vif lors de mes voyages en IRAN, YEMEN, ETHIOPIE* ou OUZBEKISTAN & TADJIKISTAN.

Photos, dessins, musique et récit transportent ainsi le public sur mes pas à la découverte de ces pays fascinants, loin des clichés et idées reçues.
Je tiens en improvisant sur scène, à retrouver la spontanéité de mes carnets qui sont réalisés sans brouillon et « sans filet » puisque je n’arrache jamais de pages. Le montage de 52 mn est suivi d’un échange avec le public.
Pour les autres voyages, je peux réaliser un diaporama mêlant dessins et photos avec commentaire (Inde, Birmanie, Petit Tibet…)
* Sur le montage Ethiopie, je délaisse de temps en temps le oud pour une bande son musique & chants coptes locaux

Présentation détaillée dans les pdf ci-dessous (conditions et tarif)
Contactez-moi pour toute proposition…
Cela peut être dans une salle, un auditorium, un théâtre ou un cinéma. Pour une médiathèque, une commune, un festival, un salon, chez l’habitant (au “chapeau” ou participation libre)…

Sur scène diaporama Yémen avec le oud et carnets, Mirepeix

Extrait du Diaporamoud Yémen – Médiathèque de Pau 2012 (5mn)
(la meilleure captation vidéo dont je dispose même si depuis la prestation s’est améliorée…)


Quelques photos de diaporam’ouds réalisés… 

previous arrow
next arrow
Slider

Références

Cette prestation originale a déjà séduit le public de nombreuses médiathèques, festivals. Un public de 50 à 450 places. 

Le diaporamoud YEMEN a déjà été présenté dans les endroits suivants :
– Médiathèque de MURET (31) Juin 2019
– Médiathèque l’AlphaB à CASTELMAUROU(31) Fév. 2019
– Médiathèque de BILLERE (64) Oct. 2018
– L’Etabli à MIREPEIX (64) Oct. 2018
– Office du tourisme PONTOISE (95) Festival “No Mad” Juin 2018
– Soirée privée pour un chef d’entreprise à LA ROCHELLE (17) Janv. 2018
– Maison Culture de MONTAUBAN (82) pour Cie des écrivains du Tarn & Garonne Janv. 2018
– Médiathèque d’AUCAMVILLE pour Festival Terres d’Ailleurs de TOULOUSE (31) Déc. 2017
– PALUEL Festival de l’Image de Voyage à SAINT-VALERY-EN-CAUX (76) Oct. 2017

– Festival “What A Trip” à MONTPELLIER (34) Sept. 2017
– London Globttrotters Club à LONDRES (G.B.) (en anglais) Mars 2017

– Salle communale ODOS (65) Janv. 2017
– Festival ABM ROUEN (76) “Forum des Voyageurs” Janv. 2017
– Bibliothèque de SAINT-DREZERY (34) Oct. 2016
– Médiathèque des gaves à OLORON (64) Juin 2016
– Espace des Congrès de CAHORS (46) Festival Terres d’Ailleurs Mai 2016
– Festival “La grande évasion” Médiathèque de PESSAC (33) Mai 2016
– Festival ABM Nantes “Rencontres de l’Aventure” à SAINT-HERBLAIN (44) Mars 2016
– Festival ABM “Rencontres du bout du monde” à CAEN (14) Mars 2016
– Librairie L’Escale à AURIGNAC (31) Fév. 2016
– Festival “Terres d’Ailleurs” à AYGUESVIVES (31) Nov. 2015
– Salon International d’Aquarelle AIGUILLON (47) Nov. 2015
– Salon du carnet de voyage NANCY-MESSEIN (57) Oct. 2015
– Médiathèque de la Cavale Blanche à BREST (29) Juin 2015
– La Forge à PLOUVIEN (29) Mai 2015
– Festival “Etonnants randonneurs” à ARUDY (64) Avr. 2015
Maison de la Montagne, avec l’exposition “Carnets d’Altitudes” à PAU (64) Avr. 2015
– Festival Littéraire et Artistique «Incroyables voyages» à THENAC (17) Mars 2015
– Soirée Natur’Ailes à la Maison des Libellules à CHAILLE-SOUS-LES-ORMEAUX (85) Mars 2015
– Festival “Terres de rencontres” LES MAGES (30) Mars 2015
– Festival “Aux 4 coins du monde” à CHARTRES DE BRETAGNE (35) Fév. 2015
– Soirée ABM Montpellier à CASTRIES (34) Déc. 2014
– Festival “Roc Castel, l’éloge du voyage lent” au CAYLAR (34) Juil. 2014
– Festival ABM “Voyager autrement” à NIORT (79) Avr. 2014
– Médiathèque de BADEN (56) Mars 2014
– Médiathèque du Pays de NAY (64) Mars 2014
– Festival ABM du Voyage LE MANS (72) Janv. 2014
– Festival de l’Aventure LES ANGLES (66) Janv. 2014
– Les mots du voyage LE VIGAN (30) Déc. 2013
– Festival “Terres d’Ailleurs” Espace Soleilha BESSIERES (31) Nov. 2013
– Salon International du livre à L’HAY LES ROSES (94) Oct. 2013
– Festival des aventuriers à TONNAY-CHARENTE (17) Oct. 2013
– Festival du documentaire et de la photographie à NIMES (30) Juil. 2013
– Festival des Globe-trotters à AVIGNON (84) Théâtre du Chien qui fume Mars 2013
– Salle polyvalente de FERRIERES (64) Mars 2013
– Médiathèque André Labarrère à PAU(64) “Carte blanche” Nov. 2012
– Rendez-vous du Carnet de voyage de CLERMONT-FERRAND (63) Nov. 2012
– Mairie d’ARTIX (64) Oct. 2012
– Librairie “Raconte moi la Terre” à LYON (69) Juin 2012
– Maison d’arrêt de PAU (64) Quartier Hommes Mai 2012
– Rendez-vous des Voyageurs à TOULOUSE (31) Déc. 2011
– Festival “A chacun son voyage” à LYON (69) Nov. 2011

Le diaporamoud OUZBEKISTAN & TADJIKISTAN a déjà été présenté dans les endroits suivants :
– Eglise de BAZENS (47) Salon international d’aquarelle AIGUILLON Oct. 2019
– Péniche La Plateforme Quai du Départ LYON (69) Oct. 2019

 

Le diaporamoud IRAN a déjà été présenté dans les endroits suivants :
– Château Pradelle à BOURG-SAINT-ANDEOL (09) pour association Yaka Yale Janv. 2018
– Rendez-vous des Voyageurs à TOULOUSE (31) Nov. 2017
– Médiathèque de PESSAC (33) Nuits des bibliothèques Oct. 2017
– Festival ABM du Voyage LE MANS (72) Fév. 2017
– Médiathèque de CASTRIES (34) pour ABM Montpellier Oct. 2016 
– Soirée Natur’Ailes à la Maison des Libellules à CHAILLE-SOUS-LES-ORMEAUX (85) Juin 2016
– Théatre d’AVRANCHES (50) Festival “La tête ailleurs” Iran Mai 2016
– Bibliothèque d’ HABAS (40) Oct. 2015
– Bibliothèque de DENGUIN (64) Oct. 2015
– Soirée Iran pour une agence de voyage à STRASBOURG (67) Janv. 2015
– Médiathèque AIRE-sur-l’ADOUR (40) Janv. 2015
– Salon du livre Jeunesse à LEOGNAN (33) Nov. 2014
– Médiathèque de LARUNS (64) Oct. 2014
– Médiathèque de MONT DE MARSAN (40) Juin 2014
– Semaine “Carnets de voyages” à SAINT-CERE (46) Mars 2014
– Festival “Quai du Départ” à LYON (69) Nov. 2013
– Festival “Terres d’Ailleurs” LABARTHE-sur-LEZE (31) Médiathèque Nov. 2013
– Festival de l’Image de Voyage à SAINT VALERY-en-CAUX (76) Oct. 2013
– Médiathèque de BILLERE (64) “exposition carte blanche” Nov-déc. 2012
– Salon International d’Aquarelle AIGUILLON (47) Nov. 2012
– Salon du carnet de voyage NANCY-MESSEIN (57) Oct. 2012
– Maison d’arrêt de PAU (64) Quartier Femmes Mai 2012
– Association franco-iranienne ACFI, Hôtel Reine Astrid LYON (69) Juin 2012
– Cinéma “La caméra” PLATEAU D’ASSY (74) Juil. 2012
– Rendez-vous du Carnet de voyage de CLERMONT-FERRAND (63) Nov. 2011
– Médiathèque de BITCHE (57) Oct. 2011
– Salon du Livre de BORDERES (64) “Invitation au voyage” Oct. 2011
– Festival de l’Aventure Individuelle à MAUZE-sur-le-MIGNON (79) Juin 2011
– Salon du livre d’ESQUELBECQ (59) Juin 2011
– Librairie « Raconte moi la Terre » à LYON (69) Avril 2011
– Médiathèque de BAYONNE (64) Avril 2011
– Festival “Aux 4 coins du monde” à CHARTRES-de-BRETAGNE (35) Fév. 2011
– Semaine de la BD et des arts graphiques à ARTIX (64) Fév. 2011
– Festival Littératures voyageuses à THENAC (17) Janv. 2011
– Festival Carnets de Voyages à LORIENT (56) Oct. 2010
– Festival “D’un regard à l’Autre” à BROU-VERNET (03) Oct. 2010
– Festival “Passions voyageuses” à LILLE (59) Avril 2010
– Festival “Planète couleurs” à SAINT-ETIENNE (42) Mars 2010
– Festival des Globe-trotters à AVIGNON (84) Mars 2010
– Festival “Le Grand Bivouac” à ALBERTVILLE (73) Octobre 2009
– Festival des Globe-trotters à MASSY (91) Sept. 2009

Le diaporamoud ETHIOPIE a déjà été présenté dans les endroits suivants :
– Maison Culture de MONTAUBAN (82) Cie des écrivains du Tarn & Garonne Janv. 2020
– Rendez-vous des Voyageurs à TOULOUSE (31) Mars 2019
– Palais des Congrès de ROCHEFORT (17) Université du Temps Libre Déc. 2017
– Soirée Natur’Ailes à la Maison des Libellules à CHAILLE-sous-les-ORMEAUX (85) Nov. 2017

– Festival “O’Tours de l’Ethiopie” à TOURS (37) Juin 2017
– Festival “Terres de rencontres” LES MAGES (30) Mars 2017
– Festival littéraire et artistique à THENAC (17) “L’écriture prend le large” Mars 2017
– Exposition Ethiopie au Musée Rimbaud à CHARLEVILLE-MEZIERES (08) Fév 2017
– Festival “Roc Castel, l’éloge du voyage lent” au CAYLAR (34) Juil 2016
– Festival “Voyager autrement” à MAGNE (79)  Mars 2016
– Château d’Abbadia à HENDAYE (64) en tant que lauréat du prix Pierre Loti Août 2015
– Librairie “Raconte moi la Terre” à LYON (69) Mars 2015
– Festival “Escales Voyageuses” à AVIGNON (84) Théâtre du Chien qui fume Mars 2015

Références

Articles de Presse

Lisez une sélection d’articles de journaux et internationaux

Emissions TV & Radio

Ecoutez les émissions radios et visionnez les reportages TV

logos radio tv

 

Magazines

découvrez les articles publiés dans divers magazines

4 magazines

Prix littéraires

  • Prix Pierre Loti 2015 pour le Carnet de route Ethiopie
  • 2ème Prix de l’écriture du Rendez-vous du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand 2014
  • Coup de coeur du jury des Journées du livre d’Orthez
  • 2ème Prix de l’écriture du Rendez-vous du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand 2010

Qui suis-je ?

Dédice d'un livre édité

Carnettiste, auteur-illustrateur, je partage ici ma passion du carnet de voyage. J’ai 52 ans et je vis à Billère (Pau) dans les Pyrénées Atlantiques. J’y ai exercé le métier de collaborateur d’architecte pendant 18 ans, dont les 4 dernières années dans un atelier d’architecture du patrimoine. Mes passions principales sont les voyages, le dessin et la musique.

J’aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de mes errances solitaires, le journal de route se remplit de croquis et aquarelles réalisés sur le vif, comme le récit, et non retouchés par la suite. Celui-ci devient une oeuvre collective puisque les personnes rencontrées laissent un témoignage écrit dans leur langue, et y dessinent même parfois. Plus qu’un journal, le carnet devient ainsi un lien, un moyen d’échange avec les gens croisés sur la route.

Quelques photos en voyage… (voir aussi ici des photos où je dessine)

previous arrow
next arrow
Slider

Un calendrier réalisé en 2003 pour ma famille et amis sera le déclic. Encouragé par les uns et les autres, je publie mes carnets et participe à plusieurs festivals, salons et expositions. La démarche originale plaît ; une petite collection de carnets atypiques prend forme. Dans une édition très fidèle au carnet original, je partage mon récit «brut de voyage». La spontanéité de mes croquis, aquarelles, récit et témoignages écrits en différents alphabets de la main des personnes rencontrées, transporte aussitôt le lecteur sur mes pas.
Devant l’enthousiasme croissant du public, j’ai finalement décidé de me consacrer entièrement à mes carnets de voyages.
Je peux donc proposer des rencontres-dédicaces, expositions, ateliers, stages, diaporama-conférence musicale auprès de médiathèques, centres culturels, mairies, librairies, festivals, salons du livre, établissements scolaires (du primaire au lycée), établissements pénitencier ou même chez l’habitant.

Mon approche artistique…

L’essentiel de mon approche artistique s’articule autour du carnet réalisé sur le vif. J’aime dessiner sur le motif, profiter des rencontres que cela génère et de l’ambiance du site. Je ne me considère pas comme un peintre car pour moi le travail ne se fait pas en atelier au retour du voyage. Ne pouvant dissocier les pages de mon carnet original, lors de mes expositions j’expose donc des reproductions de mes croquis ou aquarelles extraites de mon carnet, imprimées sur des panneaux kakemonos. Les carnets originaux sont présentés sous vitrine ou peuvent être feuilletés en ma présence.

 

 

Mon approche du voyage…

J’aime voyager seul pour être au plus près des gens. Je circule en transports en commun toujours pour être avec les locaux, j’aime partager au maximum leur quotidien, parler un peu la langue locale, manger local loin des restaurants. Je ne voyage pas pour faire un carnet mais le carnet est pour moi une évidence et il m’est impensable maintenant de voyager sans en faire un. Car non seulement celui-ci permet de se rappeler du voyage, de le partager, mais surtout il donne lui-même une orientation au voyage en imposant d’évoluer lentement et de générer des rencontres. Mon souvenir le plus fort en voyage ? Lors du tout premier en solitaire, il y a 24 ans, où accueilli dans une oasis tunisienne je me suis retrouvé « engagé » chamelier-stagiaire pour promener des touristes (voir photo ci-dessus). Le comble de l’intégration !  Ce fut aussi l’occasion de réaliser mon 1er carnet.

Mes pays visités…

En solo : Maroc 2019 – Inde (Tamil Nadu & Karnataka) 2018 – Maroc 2018-2017-2016 – Pérou & Bolivie 2015 – Maroc 2015 – Jordanie 2014 – Maroc 2014 – Ouzbékistan & Tadjikistan 2013  – Maroc 2013 – Maroc 2012 – Ethiopie 2011 – Yémen 2010 – 2009  – Iran : 2008  – Inde (Ladakh & Spiti) 2007- Birmanie (Myanmar) 2006 Inde (Madhya Pradesh & Varanasi) 2005 – Inde (Rajasthan) 2004 – Mali 2003 – Egypte & Jordanie (Petra) 2001 – Tunisie 1993 (mon 1er carnet de route !)

En couple ou en duo : Espagne (Andalousie 2002 & Galice 2000) – Indonésie 1999 – Norvège 1998 – Maroc 1997 – Turquie 1996 – Roumanie 1995 – Ile Maurice & Réunion 1994 – Tunisie 1993 & 1990  – Thaïlande 1989

Découvrez les voyages en détails…

 

Mon autre passion, la musique…

Mon autre grande passion, c’est la musique ! Je pratique la guitare depuis une trentaine d’année et je joue également du oud (luth arabe, ci-contre), souvenir de mon voyage en Turquie. J’aime bien en effet ramener un instrument de musique de chaque pays… quand c’est possible ! J’ai ramené d’Iran un setar mais je n’ai pas débuté l’apprentissage… 

Jouant du oud sur scène

Hommage à Idir avec cette version confinée de Ssendu. (paroles et musique : Idir)
Chant, guitare, oud : Philippe Bichon
Violon & chœur : Marieke Van Lichtervelde
Flûte : Christophe Brillet
Dessins réalisés sur le vif : Philippe Bichon
Montage audio & vidéo : Philippe Bichon (mon premier montage !)
Enregistré chacun chez soi pendant le confinement, mai 2020 (France 64 & 31)

 Morceau au oud tiré d’une chanson bédouine apprise à Pétra. Ce morceau a été enregistré pour l’épisode YEMEN de la série “Portraits de Voyages” réalisée par Sacrebleu Productions pour ARTE (musique à 2’10)

Je jouais et chantais dans un groupe amateur qui s ‘appelait ” Musiques métisses “, composé d’un ensemble vocal (une vingtaine de chanteur/euses) et de sept instrumentistes (guitare, oud, vielle à roue, flûtes, accordéon et percussions de toutes sortes). Nous chantions et jouions des chants de tous pays et nous avons même fait la première partie de Rokia Traore !

Le groupe fut dissous, j’ai joué ensuite avec des copains et ma compagne à la basse : reprises de Ben Harper, Tracy Chapman, des traditionnels arrangés. (Pensée pour Pierre…). 

“Jah Work” de Ben Harper Fête de la musique à Pau en 2003 (guitare rythmique & 2ème solo)

Ensuite, je jouais dans NEJ’MA (“poussière d’étoile en arabe”), composé de : Rachida (chant guitare),Véro (accordéon), Gilles (violon), Benoit (contrebasse), Marco (percus orientales), Pascal (guitare) et moi (oud). Chaque chanson était un voyage : Algérie, Bulgarie, Grèce, Turquie, Roumanie, Egypte, Israël, Italie, Inde, Tchetchenie, Espagne…).

 Morceau au oud avec Nej’ma (Sueno-Lamma bada – trad arabe, mixé avec l’espagnol)

 Morceau au oud avec Nej’ma (Ela Ela – trad grec)

“April come she will” Simon & Garfunkel

Cliquer pour voir la vidéo

Le problème est que mon activité autour du voyage et des carnets me prend trop de temps et je n’ai pu garder ma place dans le groupe ! Je joue donc désormais du oud seul lors de mes présentations diaporamoud (diaporama-conférence).

previous arrow
next arrow
Slider

Mes voyages en détail

Mon premier voyage me fait découvrir la Thaïlande en 1989. Encore étudiant, je me laisse mener sac au dos par Eric, un copain qui n’en est pas à sa première aventure. Le dépaysement est total !
Du fin fond de la jungle du nord aux plages paradisiaques du sud, le périple me marque et je sais d’ores et déjà que le virus du voyage de ne me lâchera pas de si tôt…
Pourtant, il y manque déjà l’essentiel : la rencontre avec les gens. Mais ça, je le découvrirai plus tard…

L’année suivante, en 1990 je pars avec un couple de copains retrouver un pote qui fait sa coopération en Tunisie.
Un mois de déambulation sympa à travers le pays, dont deux jours mémorables à l’hôpital de Tamerza pour une dyssentrie aiguë (diagnostiquée comme une insolation… le voyage, c’est aussi ça !).
Mais à mon grand regret, nous restons encore un peu trop entre nous…

Ce sont plusieurs rencontres avec des voyageurs solitaires – comme René Flinois qui a fait Paris-Pekin à pied, qui vont me pousser à partir seul.

Ainsi, en 1993, trois ans plus tard et cette fois en stop, je retourne trois semaines seul dans le sud-est tunisien.
Là, je découvre vraiment le sens du mot hospitalité : on m’invite partout ! De mon côté, j’essaye de m’intégrer au mieux et dans une oasis – comble de l’intégration, je me retrouve chamelier-stagiaire
chargé de promener… des touristes !!
Et surtout, je réalise à cette occasion mon premier carnet… Les cahiers à dessin se remplissent chaque jour de mes récits et de croquis, et l’idée me vient de faire écrire les gens dans leur langue.
Le résultat enrichissant m’encourage à recommencer lors des voyages qui suivront…

En 1994, mon frère a la bonne idée de se marier à l’Ile Maurice. Vivre un mois au cœur de l’île dans une famille hindoue est une façon alternative de découvrir ce paradis touristique…
Mais les croquis se font rares, car je passe finalement beaucoup de temps en famille !
J’en profite cependant pour passer deux semaines seul sur l’Ile de la Réunion où je rencontre Anja
(une allemande) et Alain (un autochtone) qui m’accueillent et me font découvrir l’île.

L’année suivante, 1995, nouvelle occasion de voyage : nous partons voir le père de Muriel qui travaille à Bucarest, la capitale de la Roumanie qui émerge peu à peu des années Ceausescu. C’est mon premier voyage en couple et c’est plutôt agréable de partager les découvertes et les aventures avec celle que l’on aime.

L’été suivant est un vrai régal : en 1996, nous parcourons la Turquie en bus, d’Izmir à Istanbul puis la Capadocce et les sites du Sud-Ouest, en évitant la côte sud et ses trop gros hôtels garnis…

En 1997, c’est le Maroc, le père de Muriel ayant quitté Bucarest pour Casablanca. Bien sûr, nous ne résistons pas à l’envie de découvrir une partie du pays… bien loin de Casa, les kasbhas de la vallée du Dadès sont un véritable enchantement.

L’année d’après, en 1998, nous délaissons l’avion pour monter en voiture en Norvège, rendre visite à des copains à Bergen. Dommage que le soleil nous ait fait faux bond…Ces immenses fjords, c’est quand même dépaysant !

En 1999, j’ai envie de revenir en Asie. Muriel étant occupée à la création de sa future maison d’édition, je pars avec mon copain Cristobal en Indonésie où nous parcourons Java et Bali. Magnifique ! Bali nous déçoit un peu par son coté beaucoup trop touristique, par contre nous avons le coup de coeur pour Java et l’hospitalité naturelle de ses habitants.

Comme convenu, l’année suivante est une année pour nous deux. En 2000, nous explorons donc les terres celtico- hispaniques de Galice avec notre Trafic aménagé. Peu de pluie et beaucoup d’eucalyptus (les arbres…) ! Une autre Espagne à découvrir.

En 2001, de nouveau un voyage en solitaire. Je choisis l’Egypte, pour trois semaines d’aventures et de rencontres inoubliables ! De plus, je suis agréablement surpris de voir que, même dans les coins les plus touristiques, l’accueil est charmant et les échanges possibles…
Je ne résiste pas à l’envie d’aller explorer Pétra et ses fameux tombeaux, la Jordanie étant toute proche. Une rencontre unique qui, bravant les interdits, me fait redécouvrir le site sous la pleine lune, magique !!!

2002 : l’Andalousie se découvre à deux et… en indispensable trafic ! De Cordoue à Grenade, l’héritage arabo-andalou est vraiment splendide…


En 2003, je repars à nouveau seul avec l’envie de découvrir enfin l’Afrique noire. Cap sur le Mali, en pleine saison des pluies ! Un voyage plein de rencontres extraordinaires où pour la première fois, je voyage en étant membre d’une association humanitaire (Bilou Toguna), le sac à dos plein de médicaments, de courriers et de présents divers à distribuer là-bas.

Le représentant local me reçoit comme un prince, mais tout le long du périple, les connaissances sont nombreuses et l’hospitalité malienne dépasse tout ce que j’avais pu vivre jusqu’à présent…

2004, je sens que je suis prêt à “affronter” l’Inde, seul. Attiré par le pays des Maharadja je choisi le Rajasthan. Un voyage haut en couleurs, au delà des palais et temples fabuleux, je découvre un peuple attachant et tres agréable…

2005, une fois n’est pas coutume, je retourne dans le même pays.. 3 semaines c’est court pour un sous-continent comme l’Inde ! Il m’en faudra encore plusieurs voyages…. cet été, je pars à la découverte du Madhya Pradesh et Varanasi… encore un voyage bien riche !

2006, retourner en Inde ? Plus tard… attiré par les récits des voyageurs revenant de Birmanie, je me décide pour aller découvrir ce pays fabuleux. Averti évidement et après mure réflexion par rapport à la situation politique… Les birmans étonnent par leur gentillesse et sourire, sous le joug de la junte, les sites sont époustoufflants. Un régal !

2007, après avoir préparé un voyage au Yémen, je retourne finalement sur le sous continent indien !
6 semaines cette fois pour découvrir une Inde bien différente ! Retour à Varanasi, puis, au nord, après quelques jours à Manali, je découvre l’Himalaya et les vallées tibétaines du Spiti et du Ladakh. Un voyage tout en altitude.

2008, envie d’aller au delà des clichés et autres idées reçues, je m’envole pour l’Iran. 5 semaines au plus près des iraniens, à goûter leur hospitalité et découvrir ce pays fascinant.

2009, cette fois je suis parti au Yémen. Six semaines à la découverte de l’ouest du pays, seul, considérant que le risque était moindre de se balader en taxi collectif “Pigot” bondé, mêlé à la population, plutôt que d’opter pour le 4×4 avec chauffeur et guide. Pays extraordinaire qui a encore gardé toute son authenticité. De l’architecture incroyable omniprésente aux terrasses sculptées dans les montagnes, l’enchantement fut total.

2010, à ma grande surprise, je retourne au Yémen ! Invité par le Conseiller culturel de l’Ambassade du Yémen à Paris avec 7 autres artistes européens pour voyager, dessiner et exposer à Sanaa. Occasion rêvée pour retrouver des amis de l’an passé et belle opportunité pour faire un saut dans l’Hadramaout, que je n’avais pu voir pour raison de sécurité en 2009.

2011, pour 7 semaines, cette fois direction l’Ethiopie, de l’autre côté de la Mer Rouge. Dans la continuité du voyage au Yémen, je découvre Harar où je retrouve le qat. 5 semaines ensuite en Abyssinie, à découvrir les merveilles du Nord de ce pays méconnu. Comme pour l’Iran, les clichés sont tenaces et pourtant en cette saison des pluies, la sécheresse et la famine paraissent bien loin !

2013, je pars 9 semaines en Asie centrale et une partie de la route de la soie Ouzbékistan & Tadjikistan. Premier voyage pour moi dans des pays de l’ex-URSS, j’ai apprécié le Russe dont j’ai appris les quelques rudiments indispensables au voyage en solo.
L’Ouzbékistan est un très beau pays au patrimoine architectural très riche, mais un peu trop touristique désormais, même si j’y étais hors-saison. J’ai pu également en tant que voyageur indépendant me rendre compte des réalités de la difficulté de voyager dans cette dictature qui n’autorise pas l’hébergement chez l’habitant.

Le Tadjikistan m’a conquis par ses paysages de montagne mais aussi par son côté aventure. Des Monts Fans au Pamir, véritable désert d’altitude en passant par la vallée du Wakhan, face à l’Afghanistan, dans ce pays de langue persane, j’ai retrouvé l’hospitalité qui m’avait tant séduite en Iran, que ce soit dans le Wakhan ou chez les Kirghizes du Pamir. 

2014, pour animer un stage “Carnet de voyage” je retourne en Jordanie. Où je profite de Pétra et du Wadi Rum, doublement puisqu’une fois en solo et une fois en groupe.

2015, pour la première fois je m’envole vers l’Ouest.
Premier voyage pour moi en Amérique, direction les Andes pour un mois au Pérou et un mois en Bolivie. Si le voyage fut magnifique, tant au niveau des paysages que des sites, la rencontre fut plus difficile avec les locaux. Le carnet de voyage n’est pas aussi abouti car en hiver, le froid ne me permettait pas de passer du temps pour faire de belles aquarelles et les rencontres furent peu nombreuses. Je regrette de ne pas être assez sorti des sentiers battus et rebattus par le tourisme…   

2018, 11 ans plus tard, je retrouve le sous continent indien, pour 2 mois dans le Sud. 1 mois au Tamil Nadu et 1 mois au Karnataka. Le Kerala subit alors la pire mousson depuis un siècle, je ne peux donc y passer. Un voyage bien différent du nord avec comme coups de cœur : Shravanabelagola, Tanjavur et Hampi. 

Chaque printemps, depuis 2012,  je redécouvre le Maroc, j’y anime des stages “carnets de voyage” pour partager ma passion de découvrir un pays en dessinant. J’ai fait plusieurs séjours dans le Zerhoun, à Moulay Idriss près de Meknes, mais surtout je tombe amoureux du Haut Atlas : la vallée des Aït Bougmez, le village de mon guide et ami Youssef, la vallée de l’Ounila, la vallée de la Tessaout et la Vallée des Roses. J’y découvre l’hospitalité berbère dans les villages de pisé, bien loin de l’animation touristique de la Place Djema el-Fnaa d’Arnakech…

Radio TV

Emission “Le temps d’un bivouac” sur France Inter
“Le monde au bout du crayon”

 

Logo France inter

Quel plaisir d’être invité à faire voyager les auditeurs en direct dans cette super émission de voyage !
Producteur et animateur : Daniel Fiévet, assisté de Hugo Struna, à qui je dois cette invitation.
Cette émission a été enregistrée EN DIRECT à la Maison de la Radio le 8 Aout 2014 (durée 53 mn)

photos le temps d'un bivouac France inter

Emission “Si loin si proche” sur R.F.I. (Radio France International)
“Dessine-moi le monde”

Logo RFI

Emission partagée avec ma collègue et amie Stéphanie LEDOUX.
Cette émission a été enregistrée dans les studios d’RFI à Issy les Moulineaux le 27 Octobre 2014 (durée 46 mn – mon interview à 19’30”)
Diffusion le 15 novembre 2014 à l’occasion du Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand

photos RFI si loin si proche

Journal TV France 3 Brest Iroise

Logo France 3 Bretagne

A l’occasion de mon exposition & diaporamoud à la médiathèque de Brest en marge du Festival des Carnets de voyages “Ici & ailleurs”. Merci à Florence Malesieux et Chloé Tempereau pour le reportage.
Reportage sur France 3 Brest Iroise du 28 mai 2015


Journal TV France 3 Pau

Logo France 3 Aquitaine

A l’occasion de mon exposition “carte blanche” à la médiathèque de Pau. Merci à Eric Poussard pour le montage et la cameraman pour ses belles images !
Reportage sur France 3 Pau du 24 novembre 2012

Emission “Parole d’auteur” Radio Présence – Toulouse

 

Logo Radio présence

Interview par Monique Fauchet pour son excellente émission “Parole d’auteur” sur Radio Présence
Cette émission a été enregistrée en studio en Février 2011. (durée 42 mn)

Emission “Carnet de route” France Bleu Béarn

Logo France Bleu Bearn

L’émission bien nommée “Carnet de route” par Thierry Niogret, sur France Bleu Pau-Béarn
Cette émission a été enregistrée en Mai 2006 et diffusé en juin 2006
Une émission par jour tout au long de la semaine, selon le principe de l’émission (durée 4.40 mn par émission)

Journal TV France 3 Pau

Logo France 3 Aquitaine

A l’occasion de mon exposition “carte blanche” à la médiathèque de Pau. Merci à Eric Poussard pour le montage et la cameraman pour ses belles images !
Reportage sur France 3 Pau du 24 novembre 2012

 

Exposition à Sanaa, Yémen

Interview par Mira Baz, journaliste libanaise basée à Sana’a, Yémen. Juillet 2010
A l’occasion du Festival d’été de Sana’a au YEMEN où j’ai été invité 3 semaines par le Ministère du Tourisme du Yémen avec 7 autres artistes européens





Moissac TV “l’Art s’invite à Moissac”

Reportage réalisé par Moissac TV en Août 2016
A l’occasion de la Galerie éphémère que j’ai occupé en été 2016


 

 

 

Journal TV8 Mont Blanc

Voici un extrait du journal de TV8 Mont Blanc de novembre 2008 (à partir de 2′)
A l’occasion du festival du Grand Bivouac d’Alberville




Carnets originaux

 

Carnets originaux Philippe Bichon

Les carnets de voyage originaux sont constitués de feuillets que je relie au retour avec une couverture typique du pays. Je les faisais relier le dernier jour sur place par un artisan local, mais au Yémen, la reliure a été ratée. Après avoir utilisé des cahiers de dessin 17×22 cm de 16 pages en 125 g, je confectionne des feuillets de 16 pages en découpant des feuilles de 200 g au format 20×25 cm. Cela permet aux gens croisés de profiter des feuillets réalisés, les feuilletant à leur rythme, tout en me laissant dessiner dans le cahier en cours.

Pour mes premiers carnets, la reliure était réalisée à mon retour avec une couverture que j’illustrais. 

Je tiens quotidiennement un journal, décrivant le contenu de mes journées, mes impressions, les anecdotes. L’écriture se fait principalement le soir. Au cours de la journée, je prends le temps de dessiner. Le gros avantage du dessin par rapport à la photo est que cela implique de rester sur place au moins une demi-heure, souvent plus d’une heure ! Je m’imprègne ainsi bien mieux du site et cela permet l’échange avec les gens qui viennent me voir dessiner. De nombreuses fois, je me suis fait offrir le thé, de quoi manger où bien la discussion a débouché sur une vraie rencontre ! Et puis ce que l’on a dessiné de sa main, on l’oublie difficilement…

Je demande aux personnes avec qui je partage quelques minutes ou quelques heures de m’écrire quelques phrases, et ce dans leur langue. Cela permet d’immortaliser toutes mes rencontres avec autant de témoignages écrits dans une multitude de langues et d’alphabets. Je demande également aux artistes de réaliser un dessin sur mon carnet, souvent ceux-ci me tirent le portrait.

L’idée du carnet de voyage est venue lors de mon premier voyage en solitaire en Tunisie en 1993. Plus qu’une envie, j’ai eu ce besoin de tenir un journal avec l’idée de réaliser quelques dessins. 23 ans plus tard, la formule n’a pas changé, le format s’est à peine agrandi et la couleur est apparue depuis l’Inde.

Ksar Ouled Soltane Tunisie 1993
A peine installé pour mon croquis, des vieux m’offrent le thé. Mon premier voyage en croquis, une révélation !

J’aime prendre une photo lorsque je croque car cela rajoute un plus au dessin, une sorte de “making of” de mes carnets. Vous pouvez en voir ici une sélection dans différents pays. 

previous arrow
next arrow
Slider

Carnets originaux d’Ouzbékistan & Tadjikistan (2013)
2 carnets 20×25 cm 200g. Couverture reliée au retour et habillée avec un suzani, textile brodé typique d’Asie centrale.

previous arrow
next arrow
Slider


Couverture carnet original Ouzbékistan

Carnets originaux d’Ethiopie (2011)
2 carnets 20×25 cm 200g. Couverture réalisée à Axum par un prêtre à Axum, semblable aux bibles coptes, en bois et cuir repoussé

previous arrow
next arrow
Slider

Carnets originaux Ethiopie couvertures

 

Carnets originaux du Yémen(2009)
2 carnets 17×22 cm reliés dans le souk de Sanaa les derniers jours. Couverture en cuir habillée d’une ceinture de Jambiya brodée or  Carnet original Yémen
Carnets originaux d’Iran (2008)
2 carnets reliés les derniers jours à Delhi. Couverture habillée d’une calligraphie Carnets original Iran
Carnets originaux du Ladakh (2009)
2 carnets reliés les derniers jours à Téhéran. Couverture habillée d’un Tangka (peinture tibétaine)Carnets originaux Ladakh
Carnet original de Birmanie (2006)
1 carnet relié les derniers jours. Couverture habillée d’un papier local et dessinéeCarnet original Birmanie
Carnet original d’Inde Madhya Pradesh & Benares (2005)
1 carnet relié au retour du voyage. Couverture en cuir travaillé du Rajasthan Carnet original Inde Benares
Carnet original d’Inde Rajasthan (2004)
1 carnet relié au retour du voyage. Couverture en cuir travaillé du RajasthanCarnet original Inde Rajasthan
Carnet original du Mali (2003)
1 carnet non encore relié, permet de voir les différents cahiers avant reliureCarnet original Mali
Carnet original d’Egypte& Petra (2001)
1 carnet relié au retour du voyage. Couverture habillée avec du papyrusCarnet original Egypte & Petra
Carnets originaux de Tunisie (1993), Roumanie (1995), Maroc (1997) et Turquie (1998)
Carnets reliés au retour du voyage par un relieur. Couvertures dessinées4 Carnets originaux

 

Carnet Ouzbékistan & Tadjikistan

Carnet de voyage en OUZBÉKISTAN & TADJIKISTAN par Philippe BICHON. Récit de 2 mois seul en Asie Centrale avec croquis, aquarelles et témoignages.

Carnet de route Ouzbékistan & Tadjikistan Philippe Bichon

Carnet de route Ouzbékistan Tadjikistan 4 pages

format 17×22 cm
256 pages couleur
28 € (+ 3 € de participation aux frais d’envoi)

Payez par chèque ou virement à BLEUEDITIONS
(RIB IBAN à consulter ici)
Remplissez et joignez ce bon de commande 
Ou
Payez en ligne par Carte Bleue ou Paypal en cliquant sur ce bouton


(indiquez moi par mail les prénoms pour les dédicaces)

Aquarelle Ouzbékistan Bibi Khanum Samarcande

Un grand merci aux nombreux souscripteurs qui ont contribué à l’édition de ce 9ème carnet de route OUZBEKISTAN & TADJIKISTAN ! 

Dans une édition très fidèle au carnet original, je partage mon récit «brut de voyage». Pour un confort de lecture, le texte a été retapé avec une police manuscrite proche de mon écriture. La spontanéité de mes croquis, aquarelles, récit et témoignages écrits en différents alphabets de la main des personnes rencontrées, transporte aussitôt le lecteur sur mes pas.

Aquarelle Ouzbékistan miniature Philippe Bichon

J’ai eu énormément de plaisir à découvrir ces 2 pays d’Asie Centrale en août et septembre 2013. Lors de ce premier voyage de 2 mois dans des pays de l’ex-URSS, j’ai apprécié le russe dont j’ai appris les quelques rudiments indispensables.

L’Ouzbékistan est un beau pays au patrimoine architectural très riche avec ses fameuses cités turquoise de la Route de la Soie : Samarcande, Boukhara et Khiva. En tant que voyageur indépendant, au-delà de la carte postale, j’ai pu me rendre compte de certaines réalités d’un régime totalitaire. Heureusement, depuis le décès du président Karimov fin 2016, un vent de changement et d’ouverture semble souffler sur le pays. Un peu trop touristique désormais, le pays offre moins d’aventure que son pays voisin.

Le Tadjikistan m’a séduit par ses paysages de montagne, des monts Fan au Pamir, véritable désert d’altitude, en passant par la vallée du Wakhan, face à l’Afghanistan. Dans ce pays, où le persan a perdu ses arabesques pour s’écrire en cyrillique, j’ai retrouvé l’hospitalité persane qui m’avait tant séduit en Iran, que ce soit dans le Wakhan ou chez les Kirghizes du Pamir.

Aquarelle Ouzbékistan motif Khiva

Je tiens quotidiennement un journal décrivant mes journées, y consigne mes impressions, les anecdotes… Je demande aux personnes croisées de m’écrire quelques phrases. Cela me permet d’immortaliser toutes mes rencontres avec autant de témoignages écrits dans une multitude de langues et d’alphabets. Les artistes réalisent parfois un dessin sur mon carnet et souvent ceux-ci me tirent le portrait. 

En 2 mois, j’ai rempli 2 carnets constitués chacun de 9 cahiers de 16 pages, réalisés avec des feuilles de 200 g de 20 x 25 cm. Inspiré par ce pays, j’ai réalisé près de 80 dessins sur le vif : croquis au feutre, monochrome ou aquarelle. Au retour, j’ai relié ces carnets avec un suzani, le tissu traditionnel (voir ci-dessous).

Le carnet une fois de plus fut un formidable passeport tout au long du voyage, pour favoriser la rencontre et l’échange. Souvent le dessin m’aura amené à pénétrer l’intimité du foyer, délaissant l’étiquette de touriste pour venir partager quelques instants ou quelques jours avec des gens touchants.

 

carnet Ouzbékistan Tadjikistan originalLa composition des pages respecte au mieux le carnet original : 

carnet Ouzbékistan Tadjikistan édité

Carnet original

previous arrow
next arrow
Slider

Carnet édité

previous arrow
next arrow
Slider

Pour un confort de lecture, le récit a été retapé avec une police manuscrite proche de mon écriture, au nom prédestiné : Philippe !
Un numéro renvoie à la fin du carnet, à la traduction des témoignages écrits par les gens rencontrés.

 
Quelques autres dessins
previous arrow
next arrow
Slider


Quelques photos du globecroqueur en action
previous arrow
next arrow
Slider


Quelques rencontres autour du carnet
previous arrow
next arrow
Slider

Extrait (Ouzbékistan) :

« Au pied du minaret Islam Khoja, dans la chaïkhana Talib Maxum, je me régale de délicieuses salades. Les serveuses ne parlent pas anglais et j’apprécie l’aide d’un guide pour m’aider à choisir les plats. Dana, l’une des serveuses, souhaite que je lui tire le portrait, mais je refuse gentiment, n’ayant pas encore croqué l’architecture de cette superbe ville. Je m’y mets un peu plus tard dans l’après-midi, attiré par le dôme turquoise du mausolée. Une gamine me tient compagnie, bientôt rejointe par Edith, sympathique institutrice de Hong-Kong. Les nuages s’invitent aussi et je dois même m’interrompre lorsque quelques gouttes se mettent à tomber. Je reprends donc ma déambulation et m’arrête un peu plus loin, à un atelier qui fabrique des tapis en soie et que j’avais repéré hier. Il est aménagé dans une petite medersa ; je m’installe sur le seuil et croque les ouvrières installées devant les métiers à tisser. J’ai du mal à quitter cette ambiance, faisant traîner le dessin pour profiter encore des sourires et des conversations auxquelles je ne comprends évidemment rien ! Mais je m’y sens simplement bien, même si le pas de porte en bois est plutôt rude. Quel boulot ces tapis, certains demandent plusieurs mois de travail à trois. Quelques voyageurs s’arrêtent pour me regarder faire, dont un couple qui me montre leur guesthouse, qui jouxte l’atelier. J’ai un gros coup de cœur pour cette demeure traditionnelle et le sourire de son hôte qui parle à peine le russe… ce soir, je déménage !»

Carnet de route Ouzbékistan & Tadjikistan – Philippe Bichon

Extrait (Tadjikistan) :

« Le vieux camion russe “Zil-133” quitte la route goudronnée pour emprunter une piste en direction des montagnes que l’on aperçoit depuis Alichur. Le temps est encore exceptionnel avec un ciel d’une grande pureté sans un nuage, il en est ainsi depuis mon arrivée sur ces hauts plateaux du Pamir tadjik. Le véhicule grimpe sans problème à travers rivières, passages caillouteux ou sablonneux et l’on atteint vite le jailoo, l’alpage kirghize. Les montagnes dessinent un petit cirque abritant trois yourtes. Quelques névés sont tout proche, nous sommes bien au-dessus de quatre mille mètres… Après avoir salué la famille, je pars observer les yacks qui broutent un peu plus haut ; de bien belles bêtes aux longs poils et aux longues cornes. Les yacks sont précieux pour les Kirghizes car ils leur donnent le lait, avec lequel seront produits également beurre et yaourt, et les bouses constituent le précieux combustible, les arbres étant inexistants sur les hauts plateaux du Pamir. D’ailleurs, les hommes sont en train de charger le camion de cette précieuse cargaison, tandis que les femmes s’affairent à déménager le mobilier des yourtes. Pas de regret de ne pas pouvoir rester dormir là, puisqu’eux mêmes déménagent deux kilomètres plus bas. Dormir sous la yourte à une telle altitude n’est plus confortable avec ce froid , ils redescendent donc dans des bâtisses de pierre, avant de rejoindre Alichur pour l’hiver. Participer à un tel déménagement est une aubaine. Sur les bouses de yacks, qui remplissent la benne du vieux camion fatigué, s’accumulent poêles, couvertures, coussins, un transistor d’un autre âge… et nous nous installons sur cet amas peu commun pour parcourir la courte distance qui sépare le jailoo des maisons. Dans la cabine ont pris place la jeune mère et son bébé, tandis que les dames plus âgées font le trajet à pied. Nous mangeons donc dans la maison le traditionnel chir-chaï, ce thé au lait que l’on agrémente de beurre de yack salé (fort heureusement, pas rance comme en Himalaya) et de bouts de pain. Le tout est accompagné par du yaourt. Ce menu compose invariablement l’ensemble de leur repas au jailoo. Avant de manger, il a fallu attendre que tout le bazar soit sorti du camion, aussitôt remplacé par d’autres bouses, tirées d’un tas impressionnant. D’autres trajets seront nécessaires, d’autant que les yacks produiront encore d’ici là !»

Carnet de route Ouzbékistan & Tadjikistan – Philippe Bichon