Qui suis-je ?

J'ai 51 ans et je vis à Pau dans les Pyrénées Atlantiques. J’y ai exercé le métier de collaborateur d’architecte pendant 18 ans, dont les 4 dernières années dans un atelier d’architecture du patrimoine. Mes passions principales sont les voyages, le dessin et la musique.
J’aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de mes errances solitaires, le journal de route se remplit de croquis et aquarelles réalisés sur le vif, comme le récit, et non retouchés par la suite. Celui-ci devient une oeuvre collective puisque les personnes rencontrées laissent un témoignage écrit dans leur langue, et y dessinent même parfois. Plus qu’un journal, le carnet devient ainsi un lien, un moyen d’échange avec les gens croisés sur la route.

previous arrow
next arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

Un calendrier réalisé pour ma famille et amis sera le déclic. Encouragé par les uns et les autres, je publie mes carnets et participe à plusieurs festivals, salons et expositions. La démarche originale plaît ; une petite collection de carnets atypiques prend forme. Dans une édition très fidèle au carnet original, je partage mon récit «brut de voyage». La spontanéité de mes croquis, aquarelles, récit et témoignages écrits en différents alphabets de la main des personnes rencontrées, transporte aussitôt le lecteur sur mes pas.
Devant l’enthousiasme croissant du public, j’ai finalement décidé de me consacrer entièrement à mes carnets de voyages.
Je peux donc proposer des rencontres-dédicaces, expositions, ateliers, stages, diaporama-conférence auprès de librairies, médiathèques, centres culturels, mairies, festivals, salons du livre, établissements scolaires (du primaire au lycée), établissements pénitenciers… 
Ces prestations sont détaillées sur le site. Vous y trouverez également mes références (voir menu)

Mon approche artistique...

L’essentiel de mon approche artistique s’articule autour du carnet réalisé sur le vif. J’aime dessiner sur le motif, profiter des rencontres que cela génère et de l’ambiance du site. Je ne me considère pas comme un peintre car pour moi le travail ne se fait pas en atelier au retour du voyage. Ne pouvant arracher les pages de mon carnet original, lors de mes expositions j’expose donc des reproductions de mes croquis ou aquarelles extraites de mon carnet, imprimées par un professionnel sur du Canson à grain. Le carnet original est présenté sous vitrine ou peut être feuilleté en ma présence.

Mon approche du voyage...

J’aime voyager seul pour être au plus près des gens. Je circule en transports en commun toujours pour être avec les locaux, j’aime partager au maximum leur quotidien, parler un peu la langue local, manger local loin des restaurants. Je ne voyage pas pour faire un carnet mais le carnet est pour moi une évidence et il m'est impensable maintenant de voyager sans en faire un. Car non seulement celui-ci permet de se rappeler du voyage, de le partager, mais surtout il donne lui-même une orientation au voyage en imposant d'évoluer lentement et de générer des rencontres. Mon souvenir le plus fort en voyage ? Lors du tout premier en solitaire, il y a 24 ans, où accueilli dans une oasis tunisienne je me suis retrouvé « engagé » chamelier-stagiaire pour promener des touristes, le comble de l'intégration ! Ce fut aussi l’occasion de réaliser mon 1er carnet.

Mes pays visités...

En solo : Maroc 2018-2017-2016 - Pérou & Bolivie 2015 - Maroc 2015 - Jordanie 2014 - Maroc 2014 - Ouzbékistan & Tadjikistan 2013  - Maroc 2013 - Maroc 2012 - Ethiopie 2011 - Yémen 2010 - 2009  - Iran : 2008  - Inde, Ladakh & Spiti  2007- Birmanie (Myanmar) 2006 Inde, Madhya Pradesh & Varanasi 2005 – Inde, Rajasthan 2004 - Mali 2003 - Egypte & Jordanie (Petra) 2001 - Tunisie 1993 (mon 1er carnet de route !)

En couple ou en duo : Espagne : Andalousie 2002 & Galice 2000 – Indonésie 1999 – Norvège 1998 - Maroc 1997 – Turquie 1996 – Roumanie 1995 - Ile Maurice & Réunion 1994 - Tunisie 1993 &1990  - Thaïlande 1989

Découvrez en détail mes voyages

Mon autre passion, la musique...

Mon autre grande passion, c'est la musique ! Je pratique la guitare depuis une trentaine d'année et je joue également du oud (luth arabe, ci-contre), souvenir de mon voyage en Turquie. J'aime bien en effet ramener un instrument de musique de chaque pays... quand c'est possible ! J'ai ramené d'Iran un setar mais je n'ai pas débuté l'apprentissage... 

 

 Morceau au oud tiré d'une chanson bédouine apprise à Pétra. Ce morceau a été enregistré pour l'épisode YEMEN de la série "Portraits de Voyages" réalisée par Sacrebleu Productions pour ARTE (musique à 2'10)

Je jouais et chantais dans un groupe amateur qui s 'appelait " Musiques métisses ", composé d'un ensemble vocal (une vingtaine de chanteur/euses) et de sept instrumentistes (guitare, oud, vielle à roue, flûtes, accordéon et percussions de toutes sortes). Nous chantions et jouions des chants de tous pays et nous avons même fait la première partie de Rokia Traore !

Le groupe fut dissous, j'ai joué ensuite avec des copains et ma compagne à la basse : reprises de Ben Harper, Tracy Chapman, des traditionnels arrangés. (Pensée pour Pierre...). 

 "Jah Work" de Ben Harper Fête de la musique à Pau en 2003 (guitare rythmique & 2ème solo)

Je jouais ensuite dans NEJ'MA ("poussière d'étoile en arabe"), composé de : Rachida (chant guitare),Véro (accordéon), Gilles (violon), Benoit (contrebasse), Marco (percus orientales), Pascal (guitare) et moi (oud). Chaque chanson était un voyage : Algérie, Bulgarie, Grèce, Turquie, Roumanie, Egypte, Israël, Italie, Inde, Tchetchenie, Espagne...).

 Morceau au oud avec Nej'ma (Sueno-Lamma bada - trad arabe, mixé avec l'espagnol)

 Morceau au oud avec Nej'ma (Ela Ela - trad grec)

J'ai également accompagné ponctuellement Paprika, une chorale de femme dirigée par Fanny Moulet

 Morceau au oud avec Paprika (Erev shel shoshanim - trad hébreu)

 Morceau au oud avec Paprika (Malika - trad algérien)

Le problème est que mon activité autour du voyage et des carnets me prend trop de temps et je n'ai pu garder ma place dans le groupe ! Je joue donc désormais du oud seul lors de mes présentations diaporamoud (diaporama-conférence).

previous arrow
next arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

Mes voyages en détail

Mon premier voyage me fait découvrir la Thaïlande en 1989. Encore étudiant, je me laisse mener sac au dos par Eric, un copain qui n'en est pas à sa première aventure. Le dépaysement est total !
Du fin fond de la jungle du nord aux plages paradisiaques du sud, le périple me marque et je sais d'ores et déjà que le virus du voyage de ne me lâchera pas de si tôt…
Pourtant, il y manque déjà l'essentiel : la rencontre avec les gens. Mais ça, je le découvrirai plus tard…

L'année suivante, en 1990 je pars avec un couple de copains retrouver un pote qui fait sa coopération en Tunisie.
Un mois de déambulation sympa à travers le pays, dont deux jours mémorables à l'hôpital de Tamerza pour une dyssentrie aiguë (diagnostiquée comme une insolation... le voyage, c'est aussi ça !).
Mais à mon grand regret, nous restons encore un peu trop entre nous...

Ce sont plusieurs rencontres avec des voyageurs solitaires - comme René Flinois qui a fait Paris-Pekin à pied, qui vont me pousser à partir seul.

Ainsi, en 1993, trois ans plus tard et cette fois en stop, je retourne trois semaines seul dans le sud-est tunisien.
Là, je découvre vraiment le sens du mot hospitalité : on m'invite partout ! De mon côté, j'essaye de m'intégrer au mieux et dans une oasis - comble de l'intégration, je me retrouve chamelier-stagiaire
chargé de promener… des touristes !!
Et surtout, je réalise à cette occasion mon premier carnet... Les cahiers à dessin se remplissent chaque jour de mes récits et de croquis, et l'idée me vient de faire écrire les gens dans leur langue.
Le résultat enrichissant m'encourage à recommencer lors des voyages qui suivront...

En 1994, mon frère a la bonne idée de se marier à l'Ile Maurice. Vivre un mois au cœur de l'île dans une famille hindoue est une façon alternative de découvrir ce paradis touristique...
Mais les croquis se font rares, car je passe finalement beaucoup de temps en famille !
J'en profite cependant pour passer deux semaines seul sur l'Ile de la Réunion où je rencontre Anja
(une allemande) et Alain (un autochtone) qui m'accueillent et me font découvrir l'île.

L'année suivante, 1995, nouvelle occasion de voyage : nous partons voir le père de Muriel qui travaille à Bucarest, la capitale de la Roumanie qui émerge peu à peu des années Ceausescu. C'est mon premier voyage en couple et c'est plutôt agréable de partager les découvertes et les aventures avec celle que l'on aime.

L'été suivant est un vrai régal : en 1996, nous parcourons la Turquie en bus, d'Izmir à Istanbul puis la Capadocce et les sites du Sud-Ouest, en évitant la côte sud et ses trop gros hôtels garnis…

En 1997, c'est le Maroc, le père de Muriel ayant quitté Bucarest pour Casablanca. Bien sûr, nous ne résistons pas à l'envie de découvrir une partie du pays... bien loin de Casa, les kasbhas de la vallée du Dadès sont un véritable enchantement.

L'année d'après, en 1998, nous délaissons l'avion pour monter en voiture en Norvège, rendre visite à des copains à Bergen. Dommage que le soleil nous ait fait faux bond...Ces immenses fjords, c'est quand même dépaysant !

En 1999, j'ai envie de revenir en Asie. Muriel étant occupée à la création de sa future maison d'édition, je pars avec mon copain Cristobal en Indonésie où nous parcourons Java et Bali. Magnifique ! Bali nous déçoit un peu par son coté beaucoup trop touristique, par contre nous avons le coup de coeur pour Java et l'hospitalité naturelle de ses habitants.

Comme convenu, l'année suivante est une année pour nous deux. En 2000, nous explorons donc les terres celtico- hispaniques de Galice avec notre Trafic aménagé. Peu de pluie et beaucoup d'eucalyptus (les arbres...) ! Une autre Espagne à découvrir.

En 2001, de nouveau un voyage en solitaire. Je choisis l'Egypte, pour trois semaines d'aventures et de rencontres inoubliables ! De plus, je suis agréablement surpris de voir que, même dans les coins les plus touristiques, l'accueil est charmant et les échanges possibles...
Je ne résiste pas à l'envie d'aller explorer Pétra et ses fameux tombeaux, la Jordanie étant toute proche. Une rencontre unique qui, bravant les interdits, me fait redécouvrir le site sous la pleine lune, magique !!!

2002 : l'Andalousie se découvre à deux et... en indispensable trafic ! De Cordoue à Grenade, l'héritage arabo-andalou est vraiment splendide…


En 2003, je repars à nouveau seul avec l'envie de découvrir enfin l'Afrique noire. Cap sur le Mali, en pleine saison des pluies ! Un voyage plein de rencontres extraordinaires où pour la première fois, je voyage en étant membre d'une association humanitaire (Bilou Toguna), le sac à dos plein de médicaments, de courriers et de présents divers à distribuer là-bas.

Le représentant local me reçoit comme un prince, mais tout le long du périple, les connaissances sont nombreuses et l'hospitalité malienne dépasse tout ce que j'avais pu vivre jusqu'à présent…

2004, je sens que je suis prêt à "affronter" l'Inde, seul. Attiré par le pays des Maharadja je choisi le Rajasthan. Un voyage haut en couleurs, au delà des palais et temples fabuleux, je découvre un peuple attachant et tres agréable...

2005, une fois n'est pas coutume, je retourne dans le même pays.. 3 semaines c'est court pour un sous-continent comme l'Inde ! Il m'en faudra encore plusieurs voyages.... cet été, je pars à la découverte du Madhya Pradesh et Varanasi... encore un voyage bien riche !

2006, retourner en Inde ? Plus tard... attiré par les récits des voyageurs revenant de Birmanie, je me décide pour aller découvrir ce pays fabuleux. Averti évidement et après mure réflexion par rapport à la situation politique... Les birmans étonnent par leur gentillesse et sourire, sous le joug de la junte, les sites sont époustoufflants. Un régal !

2007, après avoir préparé un voyage au Yémen, je retourne finalement sur le sous continent indien !
6 semaines cette fois pour découvrir une Inde bien différente ! Retour à Varanasi, puis, au nord, après quelques jours à Manali, je découvre l'Himalaya et les vallées tibétaines du Spiti et du Ladakh. Un voyage tout en altitude.

2008, envie d'aller au delà des clichés et autres idées reçues, je m'envole pour l'Iran. 5 semaines au plus près des iraniens, à goûter leur hospitalité et découvrir ce pays fascinant.

2009, cette fois je suis parti au Yémen. Six semaines à la découverte de l'ouest du pays, seul, considérant que le risque était moindre de se balader en taxi collectif "Pigot" bondé, mêlé à la population, plutôt que d'opter pour le 4x4 avec chauffeur et guide. Pays extraordinaire qui a encore gardé toute son authenticité. De l'architecture incroyable omniprésente aux terrasses sculptées dans les montagnes, l'enchantement fut total.

2010, à ma grande surprise, je retourne au Yémen ! Invité par le Conseiller culturel de l'Ambassade du Yémen à Paris avec 7 autres artistes européens pour voyager, dessiner et exposer à Sanaa. Occasion rêvée pour retrouver des amis de l'an passé et belle opportunité pour faire un saut dans l'Hadramaout, que je n'avais pu voir pour raison de sécurité en 2009.

2011, pour 7 semaines, cette fois direction l'Ethiopie, de l'autre côté de la Mer Rouge. Dans la continuité du voyage au Yémen, je découvre Harar où je retrouve le qat. 5 semaines ensuite en Abyssinie, à découvrir les merveilles du Nord de ce pays méconnu. Comme pour l'Iran, les clichés sont tenaces et pourtant en cette saison des pluies, la sécheresse et la famine paraissent bien loin !

2013, je pars 9 semaines en Asie centrale et une partie de la route de la soie Ouzbékistan & Tadjikistan. Premier voyage pour moi dans des pays de l'ex-URSS, j'ai apprécié le Russe dont j'ai appris les quelques rudiments indispensables au voyage en solo.
L'Ouzbékistan est un très beau pays au patrimoine architectural très riche, mais un peu trop touristique désormais, même si j'y étais hors-saison. J'ai pu également en tant que voyageur indépendant me rendre compte des réalités de la difficulté de voyager dans cette dictature qui n'autorise pas l'hébergement chez l'habitant.

Le Tadjikistan m'a conquis par ses paysages de montagne mais aussi par son côté aventure. Des Monts Fans au Pamir, véritable désert d'altitude en passant par la vallée du Wakhan, face à l'Afghanistan, dans ce pays de langue persane, j'ai retrouvé l'hospitalité qui m'avait tant séduite en Iran, que ce soit dans le Wakhan ou chez les Kirghizes du Pamir. 

2014, pour animer un stage "Carnet de voyage" je retourne en Jordanie. Où je profite de Pétra et du Wadi Rum, doublement puisqu'une fois en solo et une fois en groupe.

2015, pour la première fois je m'envole vers l'Ouest.
Premier voyage pour moi en Amérique, direction
les Andes pour un mois au Pérou et un mois en Bolivie. Si le voyage fut magnifique, tant au niveau des paysages que des sites, la rencontre fut plus difficile avec les locaux. Le carnet de voyage n'est pas aussi abouti car en hiver, le froid ne me permettait pas de passer du temps pour faire de belles aquarelles et les rencontres furent peu nombreuses. Je regrette de ne pas être assez sorti des sentiers battus et rebattus par le tourisme...   

2018, 11 ans plus tard, je vais retrouver le sous continent indien, pour 2 mois en Inde du Sud...

Chaque printemps, depuis 2012,  je redécouvre le Maroc, j'y anime des stages "carnets de voyage" pour partager ma passion de découvrir un pays en dessinant. J'ai fait plusieurs séjours dans le Zerhoun, à Moulay Idriss près de Meknes, mais surtout je tombe amoureux du Haut Atlas : la vallée des Aït Bougmez, le village de mon guide et ami Youssef, la vallée de l'Ounila, la vallée de la Tessaout et la Vallée des Roses. J'y découvre l'hospitalité berbère dans les villages de pisé, bien loin de l'animation touristique de la Place Djema el-Fnaa d'Arnakech...