Drop Down Menu

Mopti

C'est une ville bien agréable sur la rive du Niger, avec son port grouillant d'activité qui me fait penser aux ports thaïs ou vietnamiens, son marché aux artisans et ses couturiers. Tout l'artisanat du Mali s'y retrouve : bijoux touaregs, couvertures et chapeaux peuls, portes et masques dogons, bogolans (tissus)...

Les pinasses et pirogues rivalisent de beauté avec leur proues aux motifs géométriques multicolores.
Une ballade à fleur d'eau s'impose pour aller à la rencontre des Bozos - des pêcheurs - et de leurs villages de huttes, sur la rive opposée du Niger. Les grandes pinasses arrivent de Tombouctou chargées de passagers ou bien de barres de sel à découper, l' "Or blanc" du désert...

Sevare est mon point du chute, où je suis hébergé dans le bureau de l'ONG Delta Niger. Quel privilège de faire connaissance d'Ibrahim qui me reçoit comme un prince, se démenant pour me faire visiter au mieux Mopti et me faire goûter les plats locaux préparés par sa femme. J'ai un emploi du temps tellement chargé que je n'ai pas le temps de faire beaucoup de croquis ! Mais on ne peut pas tout avoir et la richesse du voyage est aussi dans les rencontres...

 

< Marché aux poissons

Le long du port s'étale le marché aux poissons : séchés, ils encombrent tous les étals et "parfument " la rue de leur odeur particulière !

Un grand merci à la vendeuse qui me propose un "tabouret" et un coin d'ombre pour que je puisse réaliser ce croquis...
L
e temps que je passe sur ce dessin me permet de m'accommoder de l'odeur si
spéciale du lieu !

 

Pinasse >

Avec mes amis barcelonais Pedro et Victor, que je retrouve au Bar Bozo, je regarde pensif cette pinasse qui n'en finit pas de se remplir (mobylette, chèvres, caisses, passagers)... Je me demande vraiment si je ne vais pas assister à un drame en direct !

Mais non, la pinasse finira par partir... impressionnant !

 

< Balafon & djembe

Un balafon et des djembe, souvenirs d'un excellent concert d'un groupe de percussionnistes à l'hôtel "Doux rêves"...

J'avais trouvé l'info sur Internet, comme quoi il y avait des concerts le Samedi !

 

Fanta Kelly>

Une des femmes atteinte de fistules résidant dans l'enceinte de l'hôpital... Une rencontre très intéressante avec ses femmes bannies de leur village le temps de leur convalescence et qui vivent dans des conditions
plus que précaires.
Malgré le sourire omniprésent,
on perçoit une certaine détresse...

Allez voir le site de l'association Bilou Toguna pour plus de précision sur cette maladie et sur les actions de l'asso...

 

 

Sevare

Sevare est la ville "moderne", la liaison entre Mopti et le "goudron", l'unique route traversant le Mali.
Les 2 villes sont reliées par une digue de 12 km traversant rizières et marécages.

J'aurais bien aimé faire un croquis de l'ONG d'Ibrahim où je logeais... Heureusement, je ne manque pas de photos pour les souvenirs !

 

< Bâché

Un "bâché" croqué en attendant que mon taxi-brousse se remplisse, puis en route vers Bandiagara et le pays dogon...

La route est longue... Arrivé à Bandiagara,
il me faut faire du stop pour rejoindre la célèbre falaise et après plusieurs heures d'attente, un 4x4 de travailleurs me dépose à Sangha ! Comme quoi, même si le pays dogon est un lieu touristique, pour y aller un jour qui n'est pas celui du marché,
ce n'est pas si évident !

Sauf pour les usagers des "tour operator" qui n'ont, eux, aucun problème...

 

vers Etape précédente       vers Etape Suivante